Expositions

2017
-

2016
-

2015
-

2014
-

2013
-

2012
-

2011
-

2010
-

2009
-

2008
-

 

 

 

11.10.2009 – 03.01.2010

Passage à faunes
Bertille Bak - Damien Cadio

 

 

Un commissariat de Sophie Kaplan.

 

 

 

cadio
Damien Cadio, Przepasc, 2009.
Courtesy de l'artiste.

 

 

 

Bertille Bak et Damien Cadio ont des pratiques très différentes : Bertille Bak conçoit des films, des dessins, des installations ; Damien Cadio est principalement peintre. Alors que Bertille, avec l’attention d’une ethnologue, puise ses sujets dans la réalité brute – à même la terre (les habitants d’une ancienne cité minière, une communauté de fourmis), les toiles de Damien ne sont jamais directement peintes d’après nature, mais à partir d’images déjà existantes (photographies trouvées, peintures, films).

 

Ils reforment ensuite tous deux ces matériaux empruntés plus ou moins directement à la réalité pour construire ou esquisser des fictions. Chez Bertille Bak, la narration se déroule de façon linéaire, tout en étant riche de nombreuses digressions et de scènes ou d’objets quasiment autonomes. Chez Damien Cadio, il s’agit davantage d’indices ou d’amorces de fictions possibles. On retrouve par ailleurs chez les deux artistes un même recours à l’humour pour balancer la dureté du monde.

 

L’exposition dessine un chemin entre ces deux œuvres. Chaque salle du centre d’art est alternativement dévolue à l’une ou l’autre, alors que les couloirs, ces lieux de transit trop souvent considérés comme des lieux de seconde zone, deviennent ici les points de rencontre. Ils sont des passages à faune, qui permettent l’échange et la continuité des milieux et des œuvres.