Evènements

2017
-

2016
-

2015
-

2014
-

2013
-

2012
-

2011
-

  • 10.07.11
    visite performance
    de dector & dupuis
  • 15.06.11
    Pour une République
    des rêves

    Vernissage de
    l'exposition
  • 21.06.11

    LES DESSOUS DE LA VIE
    Fête de la musique

  • 14.05.11

    Vampyr
    de C.T. Dreyer

    ciné-concert
    par Untel
    La Nuit des Musées

  • 05.04.11

    Sculpter la
    lumière, sculpter
    la matière

    par Célia Charvet

  • 20.03.11
    L comme lumière
    extrait
    de l'Abécédaire

    par Fabrice Lambert
  • 19 - 20.03.11
    Week-end de l'Art Contemporain

 

 

20.09.2015 à 16h30

Projection du film La performance des saint-simoniens
de Louise Hervé & Chloé Maillet

 

 

En présence des artistes.

 

 

louise hervé & chloé maillet

 

 

À l'occasion du finissage de l'exposition Bonne chance pour vos tentatives naturelles, combinées, attractives et véridiques en deux expositions, Louise Hervé et Chloé Maillet présentent la suite et fin du film La Performance des saint-simoniens dont le tournage s’est déroulé cet été à Aspach à l'issue d’une semaine de workshop au CRAC Alsace.

 

Ce dernier chapitre de La Performance des saint-simoniens est réalisé en collaboration avec l'artiste Matteo Rubbi invité à recréer sa performance Sistema Solare - pour laquelle il a convié un groupe d’étudiants et de jeunes artistes issus de la HEAR (Haute Ecole des Arts du Rhin) à prendre la place des planètes du système solaire et à accorder leurs mouvements à ceux de la terre et des astres.

 

Pour cette recréation particulière, Matteo Rubbi, Louise Hervé et Chloé Maillet ont travaillé à partir d'un contexte historique précis, celui des saint-simoniens qui avaient imaginé un dispositif comparable dans les années 1830 afin de mettre en relation le peuple et les étoiles. Ils ont élaboré ensemble un autre système solaire, utopique, loin dans le temps et dans l'espace, dans lequel les mouvements des planètes comme les relations entre les hommes seraient différents - travail qui a donné lieu à une performance collective qui s'intègre au film Spectacles sans objet.

 

« Si Jean-Jacques Rousseau est hostile au théâtre, comme il l’écrit dans sa Lettre à d’Alembert, il ne refuse pas pour autant toute forme de spectacle en République. Mais il doit s’agir d’un spectacle sans objet, sans public, ou plutôt dans lequel les spectateurs sont acteurs eux-mêmes. En bref, une forme de performance participative », expliquent Louise Hervé et Chloé Maillet.