Evènements

2018
-

2017
-

2016
-

2015
-

2014
-

2013
-

2012
-

2011
-

  • 10.07.11
    visite performance
    de dector & dupuis
  • 15.06.11
    Pour une République
    des rêves

    Vernissage de
    l'exposition
  • 21.06.11

    LES DESSOUS DE LA VIE
    Fête de la musique

  • 14.05.11

    Vampyr
    de C.T. Dreyer

    ciné-concert
    par Untel
    La Nuit des Musées

  • 05.04.11

    Sculpter la
    lumière, sculpter
    la matière

    par Célia Charvet

  • 20.03.11
    L comme lumière
    extrait
    de l'Abécédaire

    par Fabrice Lambert
  • 19 - 20.03.11
    Week-end de l'Art Contemporain

 

 

Le dimanche 13 mai de 14h à 18h

 

La Pensée straight
de Monique Wittig

Lecture collective

 

Dans le cadre du Festival Libres Regards et à l'occasion du finissage de l'exposition IL PLEUT, TULIPE, le CRAC Alsace a le plaisir de vous inviter à une lecture collective de La Pensée straight de Monique Wittig. Chaque participant·e est invité·e à lire collectivement les textes de La Pensée straight.

 

Sur inscription : r.neyroud@cracalsace.com

 

 

wittig
Tous droits réservés.

 

 

 

En dialogue avec l’exposition collective IL PLEUT, TULIPE, le CRAC Alsace vous propose de découvrir La Pensée straight (1992), œuvre emblématique de Monique Wittig.

 

En 1978, Monique Wittig clôt sa conférence sur La Pensée straight par ces mots : « Les lesbiennes ne sont pas des femmes ». L’onde de choc provoquée par cet énoncé n’en finit pas de se faire ressentir, aujourd’hui encore, dans la théorie féministe et au-delà. La rupture est consommée avec la culture normative, hétérosexuelle, ce que Monique Wittig allait appeler La Pensée straight, traduite et publiée en France avec dix ans de retard en 2001 aux éditions Balland.

 

Monique Wittig (1935, Dannemarie, Haut-Rhin - 2003, Tucson, Arizona) est l’auteur de romans, dont L’Opoponax, de pièces de théâtre et d’essais. Elle fut l’une des fondatrices du Mouvement de libération des femmes. Sa pensée reste centrale dans les débats qui traversent les théories féministes et la pensée queer. Elle a été professeur, entre autre, dans le département des Women’s Studies à l’université d’Arizona, à Tucson.

 

Cette lecture collective s’inscrit dans le cadre du programme du Festival Libres Regards.